CHARTE organisateurs

Edition 2019

Réglement du Raid 28

Liste des inscrits

Résultats définitifs



 

Edition 2018

Liste des inscrits

Résultats définitifs


 

ESPACE BENEVOLES

ESPACE PARTENAIRES


carrefour les Ulis

raidlight

clearchannel

societegenerale

nossa

radio vieille église

CC M Pagnol

naturetrail

Renault

UFR STAPS Paris11

UFR STAPS Paris11

Ostéobio

mario_ribeiro.jpg

terrederunning.jpg

part_des_anges.jpg

rando_running.jpg

outdoor go

arnaud_lemoine.jpg

ubeca

macif

Martin Nobel

Bières Grand Morin

Airpod

internet innovation

transdev.jpg

 







FORUM


CONTENU DU MESSAGE

Une semaine après ce Raid 28, il fait toujours mauvais, on a même eu droit à la tempête.
2009 fut ma deuxième participation à ce raid. J’ai embarqué une sacrée bande d’amis dans ce périple qui s’annonçait joyeux. Et ce ne fut pas le cas pour nous.
Nous avons abandonné au PC 10. Nous n’en avions plus envie.
Plus envie de ce parcours, plus envie de ce temps.
Pourquoi avons-nous été tant déçu par l’édition 2009 ?
Tout simplement parce que l’on ne s’attendait vraiment, mais vraiment pas, à ça.
J’ai énormément de respect pour l’équipe Turoom, pour le travail que représente le Raid 28 chaque année. Pour la réalisation de 2 parcours cette année, dans cette jungle de réglementation, de normes, d’autorisations… qui tue à petit feu de nombreuses organisations.
J’ai vu la tristesse de mes amis des Dunes d’Espoir face à notre abandon. Et surtout, face à notre rejet de cette édition 2009 dans laquelle ils s'étaient tellement impliqués.
Mais voilà, j’ai vécu cette édition avec beaucoup d’amertume, avec ce sentiment coupable d’avoir embarqué des amis proches dans un raid qui ne nous correspond pas. Nous cinq, épris de grands espaces, de nature, de liberté…
Nous avons certainement dû trop regarder le DVD de l’édition 2008... du coup, je me dis, « A VOS BASQUES », cette année, c’était une erreur de casting.
Récupérez bien et bonne préparation de l'édition 2010.

Pilou

Sacré Pilou !
Tu nous feras toujours bien rigoler... Il est impossible, voire imprudent, pour ne pas dire hardi, d'attendre en Essonne un décor aussi beau et aussi prestigieux que dans notre belle province. Même dans les grandes forêts avoisinantes, le paysage n'est jamais équivalent ; Lorsque l'on en sort, on se retrouve dans la plaine et dans les champs, ce qui ne ravit jamais les orienteurs patentés.

C'est la raison pour laquelle l'Equipe Turoom fait avec son environnement proche et passe par des forêts en alternance avec des plaines, des village et des banlieues. C'est chez nous, c'est notre jardin et nous l'aimons ainsi. Lorsque vous venez ici, nous vous invitons à passer dans ces lieux où nous courons, marchons et pédalons toute l'année. Ceci ne nous empêche pas de gouter d'autres paysages, mais, toujours, notre tracé est une offrande sincère et programmée que nous vous faisons pour que le Raid 28 soit une mise à l'épreuve de vos équipes dans notre terrain de jeu favori.

Nous manquons de paysages, certes, mais nous traçons là où c'est permis, là où il semble que l'on peut jouer, là où vous aurez des franchissements et des progressions qui testeront les équipe avec des passages... sportifs. En n'ayant pas pu, pas su ou pas voulu faire toute la course, les équipes se sont privées du jeu que nous avions préparé mais qui était plutôt après le premier tiers du parcours. Le terrain, c'est le terrain, et nous ne pouvons pas changer la géographie des lieux... Il y avait au début du Raid 28 une partie de 30 km rapide et roulante, au bord des rivières urbaines, qui était un piège pour les équipes qui n'ont pas su régler leur vitesse ou qui se sont fourvoyées en poursuivant les concurrents les plus en avance ! En ajoutant que des imprudents n'étaient pas assez couverts, on trouve l'explication à de nombreux abandons (Ceci dit sans vouloir offenser qui que ce soit...)

Le Raid 28 n'est pas comme les autres, il regroupe volontairement plusieurs difficultés : C'est en hiver, il ne faut jamais l'oublier (il faut prévoir du froid...) ; C'est un test d'endurance et d'esprit d'équipe (pour des ultra-trailers) ; c'est fait avec une navigation et des spéciales (pour les orienteurs qui peuvent courir jusque là) ; c'est pour des capitaines qui ont une stratégie tout le long et même avant le départ (afin de consommer intelligemment les forces du groupe) ; c'est changé tous les ans et il faut improviser (les situations ne sont jamais les mêmes) ; c'est en autonomie pour 18 heures (cela demande un peu de pertinence pour faire le sac à dos) ; c'est obligatoirement mixte (les femmes courent d'égales à égales et elles sont tellement... tellement...)

Si nous voulions faire plus long, plus de cent km par exemple, nous le pourrions. Si nous voulions faire plus de balises, nous le pourrions, nous l'avons déjà fait. Si nous voulions faire du multisport, nous le pourrions aussi. Nous pourrions faire plein de choses que l'on trouve chez d'autres organisateurs qui font vraiment très bien leur boulot et qui vous satisfont, chacun dans leur domaine. L'ensemble que nous vous proposons est unique... Il a servi de modèle à de nombreuses autres épreuves dans des contrées plus verdoyantes et c'est notre fierté. Il y a seize ans, quand nous avons commencé, le Raid 28 était un trail par équipe dans les chemins unique en son genre ; il l'est toujours.

Chaque année, nous modifions le Raid 28 afin de répondre à toutes les aspirations des participants mais, malheureusement, nous ne pouvons pas contenter tout le monde...

Pilou, tu reviendras, je te connais, tu ne résisteras pas à ta curiosité naturelle pour savoir si nous avons répondu à tes questions ! A bientôt sur les chemins de partout..

Je n'arrête pas de m'étonner des commentaires postés autour de cette édition 2009. Certes cette édition était pour moi la première et je n'ai jamais gouté aux éditions précédentes. Je n'avais eu d'échos que ce que l'on m'en avait raconté. Je ne doute pas qu'elles étaient excellentes !
Alors pour ma part je n'ai pas été déçue. Non. J'avais lu les posts de Papy Turoom. Je savais que le parcours avait été modifié au dernier moment pour cause de mésentente avec les ONF et autres instances. Je savais qu'il serait exclusivement essonnien. Et l'Essonne, ce n'est pas particulièrement réputé pour ses paysages ou ses forêts, et puis ca reste la banlieue. Et d'une.
Ensuite j'avais regardé la météo. Je savais qu'il ferait bon jusqu'à 3h du matin et qu'ensuite la pluie s'inviterait ainsi que le vent. En plus Papy Turoom nous avait prévenu !!
Donc là encore pas de surprise. Notre équipe était prête et aucun n'a souffert du froid. Et de deux.
Et cette fameuse balise 10, ou même la 3 ou encore celle où il fallait être 5 pour porter le poinçonneur, ou ces &%*!# de bracelets de couleur qu'il fallait aussi poinçonner et qu'on avait même pas vus, la CO memory ! Tout ca c'etait du Raid28 comme on me l'avait raconté et j'étais venue pour ça.
Et de trois.
Après, j'ai adoré l'aventure humaine. Je n'avais pas réalisé avant de venir, à quel point la notion d'équipe était importante. Et c'est en ca que le Raid28 devient une addiction. Partir ensemble, en chier 18h ensemble pour arriver ensemble dans la joie et la bonne humeur, c'est vraiment très fort. Et le paysage devient anecdotique. De toutes façons, on est là pour chercher des balises et en plus il fait nuit !
J'ai également apprécié la course contre la montre pour arriver aux PC. Cette édition privilégiait les coureurs. D'ailleurs, ca aussi Papy Turoom l'avait dit !
Tout ça on savait !!
Alors peut-etre que c'était moins bien que les années précédentes mais au moins on était prévenus ! Ceux qui ont été déçus avaient surement oublié de lire ta prose Papy...


Une nouvelle Raid28 addict.

Merci, Céline.
Ton équipe est la première au classement des 16 nouvelles équipes inscrites cette année sur le Raid 28 et tes remarques nous font plaisir car "Free Iron Team" a très bien compris les règles et les raisons d'être du Raid 28. Bravo, toutes nos félicitations pour votre belle place ; pour un essai...

C'est vrai, nous avions beaucoup prévenu avant, et par écrit. Mais tu sais, maintenant, les anciens, on ne les lit pas et on ne les écoute plus beaucoup... On a tort, car le Papy n'a pas encore dit son dernier mot ! Et vous ne connaissez pas bien l'équipe qui est derrière lui...

Céline, je t'embrasse et je t'embauche dans notre équipe quand tu veux ! Amitiés à "Free Iron Team" que nous attendons l'an prochain.

Non seulement elle court vite et longtemps, mais en plus qu'est-ce qu'elle cause bien, la p'tite Céline !!!
Et je vois que Papy n'est pas indifférent au charme de sa prose...
Ne serais-je pas un peu jaloux ?

Petit Thomas
des Preux de Villiers
et surtout papa de la p'tite Céline

Je n'en reviens pas, Michel : Les raiders sont sympas et ils se reproduisent ! Si ta fille se met à courir elle aussi, je n'ai pas fini d'organiser des Raid 28... Moi qui comptait arrêter en 2028 !


Et bien oui, les raideurs et les organisateurs se reproduisent, j'ai cru voir le fils d'un célèbre lapin sur le trombinoscope, et il y en a peut-être d'autres.

Alors nous coureurs transmettont le raid 28, comme un trésor, et vu le souire de Céline à l'arrivée,je crois que tu peux battre la campagne encore des années.


Bises
lau

onf